Pour toute économie de relance, le tourisme constitue l’un des atouts principaux de croissance. L’accueil des touristes en est un élément primordial. Aujourd’hui, force est de reconnaitre que nous avons des efforts considérables à fournir dans ce domaine.

Sachant que nos magnifiques et splendides paysages ne seront pas délocalisés en occident ou ailleurs… alors exploitons les dans le bon sens du terme. Dotées de solides atouts géographiques naturels et culturels, les régions du Sud comme du Nord du pays sont les premiers attraits pouvant favoriser un rayonnement touristique mondial. Situé idéalement au cœur de nos régions touristiques, l’aéroport est ainsi la porte d’entrée, un embarquement vers la découverte de nouvelles destinations.

Créateur d’emplois et de richesses, le tourisme demeure le vecteur essentiel dans le développement des régions. Pour ce faire, le secteur du tourisme s’appuie sur les infrastructures de base dont l’aéroport s’intercale comme une porte d’accès à destinations multiples. A peine que l’avion atterri sur la piste ou en pleine approche, l’aéroport nous ouvre grandement sa porte pour nous accueillir naturellement  et avec une hospitalité légendaire des hommes du sud qui nous installent royalement dans des sites féeriques où convergent la bonté humaine et la fraicheur d’une nature oh ! Combien nourrissante d’une terre spirituelle.

De la mer bleue au grand océan de sable et de pierres, le touriste rencontre ainsi la nature et ses vertus. Tout cela, au terme d’un voyage vraiment pas comme les autres… Le site le plus spectaculaire, le monument le plus remarquable ne devient touristique qu’à partir du moment où il devient accessible. Ainsi la réduction de la distance permet l’ouverture vers le tourisme. Le développement des nouvelles techniques du transport ont permis la réduction, de la distance temps et ou la distance coût, permettant par la même occasion de rapprocher les destinations spatialement éloignées. Les investissements d’infrastructures de transport constituent la composante première du désenclavement.

Ainsi l’accessibilité s’installe progressivement dans le pays. Dans le tourisme, le manque d’accessibilité entraine une perte d’une clientèle potentielle en dépit des atouts géographiques naturels et culturels que recèle le pays. Le système de transports vient servir le secteur du tourisme en le mettant dans des conditions idéales de développement. Ainsi le transport n’est plus considéré comme simple outils, mais il devient un produit touristique lui aussi recherché avec le temps, les  deux activités (tourisme et transport) évoluent la main dans la main. Ce mélange de deux servira à la fois le besoin de se déplacer et en même temps le plaisir de voyager.

LE DIRECTEUR GENERAL
A.KESSAL